La Gazette du Pays de Damville n°=74. Automne 2016

Publié le

la-gazette-de-damville

Distribuée dans les boîtes aux lettres en ce début de mois, peut-être en avez-vous déjà pris connaissance ? Dans ce dernier numéro (regroupement de communautés de communes oblige), le Karaté Club de Damville est largement mis à l’honneur, avec notre chère Gillian, en page 2. Voici pour celles et ceux qui n’ont pas eu la chance de le lire, l’article et la photo tels qu’ils sont parus dans le journal :

Le Club de Karaté

gillian

« Avec 84 licenciés sur la saison dernière, le club de Karaté de Damville atteint des records de fréquentation. « Et dans une société qui prône d’avantage le gonflement des égos, par exemple en privilégiant les compétitions, pour nous qui n’en faisons pas c’est particulièrement satisfaisant » précise Laurent Meyer, le professeur du club. En effet, ce club n’envoie quasiment jamais de jeunes en compétition.
« J’ai appris le Karate-Do avec une autre optique et un autre but que de gagner des médailles, et je m’efforce de transmettre cet art en inculquant des valeurs d’humanismes dans le but de participer à un monde meilleur, fait de valeurs d’entraides et de paix. Certes, c’est un tout petit caillou que j’apporte à un mur gigantesque à construire, mais je le fais quand même. »
Ce petit caillou se nomme peut-être Gillian Dubois, qui s’est vue remettre sa ceinture noire par son professeur en octobre 2015.
« Gillian a commencé le Karate-Do à 6 ans. Elle en a aujourd’hui 17. C’était une petite fille très remuante, assez bavarde. Il a fallu qu’elle se discipline durant les cours, et qu’elle apprenne à écouter. Ce ne fût pas facile pour elle. Plusieurs fois elle a échoué à ses passages de ceinture, je n’ai pas été tendre. Mais elle n’a jamais lâché. Aujourd’hui, en plus de son activité de pompier volontaire, elle m’assiste pendant les cours enfants. Elle reflète bien cet état d’esprit. Elle aide beaucoup les autres et elle partage, mais s’il faut se défendre, elle a pris assez de coups pour pouvoir le faire. En tout cas je l’espère, alors dans le doute, on continu à travailler. La ceinture noire n’est que le début, il y a encore plein de boulot derrière. En tout cas, je suis fier d’elle et je pense que ses parents, qui lui ont apporté leur soutien et ont fait son éducation (ne l’oublions pas), le sont aussi. »
Des enfants comme Gillian, il y en a d’autre au club. Plus grand, comme Mickaël, Mélanie ou Tony, partis vivre leur vie, mais aussi d’autres à venir qui pour l’instant suivent les conseils de leur ainée et de leur professeur.
Renseignements sur www.karatedamville.fr ou au Dojo les mardis et vendredis soir. »

Merci au comité de rédaction de ce journal.

2 réflexions au sujet de « La Gazette du Pays de Damville n°=74. Automne 2016 »

  1. Dans un monde qui te rabaisse sans cesse, il y a ces personnes qui te font sentir importante et qui valorisent tes efforts en passant par-dessus tes défauts et tes erreurs. Tu m’as donné une chance et m’as toujours encouragé alors que j’étais très loin d’être une élève modèle et très loin d’être douée. Les petits ont une grande place dans ma vie et je prends un réel plaisir à leur faire cours. Merci d’être ce professeur qui ma toujours soutenu. Je remercie les petits de m’avoir si bien intégrée alors que je ne suis qu’une débutante et pas forcement la mieux placée pour enseigner. Si je progresse c’est aussi grâce a eux qui me donne l’occasion de m’améliorer. Sans le karaté je ne serais pas réellement moi même lorsque la fatigue est là et sans ta confiance, sans les petits et sans toutes ses personnes que j’ai rencontré grâce au karaté, j’aurais sûrement abandonné par faiblesse. Vous êtes le pourquoi de ma volonté.
    Gillian

  2. Cher Professeur
    C’est évidemment avec beaucoup de fierté et d’émotion que nous avons ce jour lu l’article concernant Gillian dans la Gazette de Damville. Sachez Laurent que si toutefois vous en doutiez encore, Gillian éprouve à votre égard admiration, respect, affection qui au fil des saisons de Karate-Do (11 déjà ) n’ont fait que s’accroitre. Vous avez su tirer le meilleur de notre grande chérie en lui inculquant des valeurs qui font d’elle c’est vrai quelqu’un d’exceptionnel de part notamment sa volonté, sa fiabilité et son altruisme (je présume que beaucoup de parents pensent de même concernant leur progéniture !). Les débuts de Gillian c’est vrai n’étaient pas aisés et après 1 saison seulement elle souhaitait renoncer. Je suis ravie d’avoir pu à l’époque l’en dissuader car elle aurait alors été privée d’une magnifique expérience au sein de votre club qu’elle considère comme sa deuxième famille. Soyez de tout cœur remercié cher Laurent par mon époux et moi-même pour cette magnifique tranche de vie que vous offrez à Gillian en ayant su voir au-delà de la 1ere impression de petite fille un peu trop remuante et bavarde qu’elle était à 6 ans (défauts hélas hérités de sa mère !!).
    En souhaitant que vous continuiez pour de nombreuses années encore à transmettre votre art à Gillian et à d’autres, nous vous saluons respectueusement.
    Jacques et Anne DUBOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *